Rénover ses chaussures en cuir : La méthode pas à pas

Vos chaussures en cuir donnent l’impression de perdre de leur brillance ? Vous les avez longtemps négligés et maintenant que vous en avez besoin vous remarquez qu’elles n’ont plus leur esthétique d’autrefois ? Vous n’êtes pas tenu de les jeter. Redonnez-leur une seconde vie. Tout ce qu’il vous faudra pour cela, c’est quelques astuces adéquates. Nous en partageons quelques-unes avec vous.

Ce qu’il faut savoir sur le cuir 

Le cuir est une matière vivante composée de fibres de collagène, qui sont des fibres protéiques. Bien qu’il soit obtenu à partir du tannage de peaux d’animaux, il doit être entretenu pour conserver son élasticité, sa forme et son esthétique.

Lorsque vous oubliez des chaussures pendant longtemps dans un lieu humide, vous risquez de les retrouver dans un état pas très attrayant. Lorsque vous n’en faites pas un entretien suivi alors que vous les portez de manière intensive, leur vitesse de dégradation est plus rapide que leur vitesse de bonification.

Un cuir mal entretenu peut sécher, se rider ou se craqueler. Les semelles des chaussures peuvent se percer ou s’user avec le bonbout détérioré. Normalement, dans de telles situations, vous devez vous référer à un artisan coordonné qui se chargera de faire une rénovation complète de vos souliers. Cependant, avec un matériel adéquat, vous pouvez rénover vos chaussures en cuirtout seul. Voici quelques idées sur les méthodes de rénovation les plus adoptées.

Les principales réparations pour rénover ses chaussures en cuir

Votre belle paire de chaussures en cuir semble être presque inutilisable ? Vous pouvez les rénover. Pour commencer, il faudra considérer l’état des chaussures. En fonction du niveau d’usure, vous pouvez avoir à procéder à du ressemelage, du changement de talon, de changement de la couleur des chaussures, etc.

Etape n°1 : le changement de bonbouts et des talons

La rénovation d’une paire de chaussures peut exiger le changement des talons et du bonbout, cette talonnette noire en caoutchouc située au niveau du talon. Vérifiez donc ces deux composants dans un premier temps.

Si le niveau d’usure du bonbout et du talon n’est pas trop avancé, vous pourrez récupérer vos chaussures sans grande difficulté. Il vous suffira de remplacer les parties à remplacer. Dans le cas contraire, il vous faudra remplacer l’ensemble du bloc talon.

Changement du bonbout et du talon

Etape n°2 : Ressemelage de vos chaussures

En dehors du talon, les semelles peuvent avoir besoin d’une rénovation. Si elles sont trop usées, vous n’aurez d’autre choix que de les découdre et de les retirer. C’est la partie la plus sérieuse de la réparation de chaussures en cuir. Retirez la semelle existante et remplacez-la par une nouvelle semelle.

Vous aurez besoin, pour cela, d’arracher le bonbout à l’aide d’une tenaille. Ensuite, il faudra retirer le reste du talon à l’aide d’un tournevis. Retirez la semelle en coupant le fil de couture petit point qui relie la semelle à la trépointe à l’aide d’un poinçon. Profitez pour vérifier l’état du fil reliant la trépointe à la tige.

Préparez la nouvelle semelle et posez-la sur un pied de fer. Plaquez la trépointe contre elle puis retirez la partie du cuir qui dépasse les limites de la trépointe à l’aide d’un tranchet. Après cela, vous pouvez sceller la semelle à la trépointe grâce à une couture à petits-points.

En dehors de la restauration du bonbout de vos chaussures, de leurs semelles et de leurs talons, vous pouvez aussi avoir à changer la glissoire et la première de propreté.

Ressemelage des chaussures

Etape n°3 : le remplacement des glissoires

A force de se frotter contre le bitume et d’avoir affaire à la pluie et aux autres intempéries, les chaussures en cuir peuvent nécessiter une attention très sérieuse pour avoir une deuxième vie.

Si l’extérieur des chaussures est exposé à des contraintes de diverses natures et à diverses échelles, l’intérieur subit également sa part de contraintes. Le frottement des chaussettes, la sueur des pieds, etc., voilà autant de facteurs susceptibles d’accélérer l’usure des glissoirs.

Au passage, les glissoires sont ces pièces de chaussures qui sont situées de l’autre côté du contrefort. Si le contrefort n’est jamais en contact avec les chaussettes, les glissoires, eux, le sont toujours. Leur usure peut faire craqueler le cuir ou provoquer l’apparition de trous. Face à une telle occurrence, il n’y a d’autres solutions que leur remplacement.

Tout ce qu’il y a à faire, c’est retirer le glissoir endommagé avec un tranchet et coller une peau souple sur cette partie pour la recouvrir. Après le collage, viendra ensuite l’étape de la couture.

Il faudra coudre la nouvelle peau contre le contrefort après l’avoir moulu en conséquence. Vous pouvez vous aider d’une machine à coudre petit point. Veillez cependant à ce que l’aiguille tombe dans les trous initialement présents dans la trépointe.

Emboîtez le sous-bout comme le bonbout et refaites les coutures usées de la tige des chaussures. Faites de petites tapes avec un petit marteau sur le contrefort et sur le bout afin d’éliminer tout risque éventuel de déformation. Si vous avez une râpe et un papier de verre, vous vous en servirez pour dégrossir et aplanir la lisse. Dès que vous en aurez fini, vous pourrez vous occuper du cuir même de la chaussure.

Remplacement des glissoires

Etape n°4 : Réparation du cuir même

La réparation du cuir est une étape très importante du processus de rénovation. C’est en effet, de la beauté du cuir que dépend celle des chaussures. Le cuir peut par exemple subir des craquelures, être couverte de taches résistantes, etc. Il est également possible que certaines parties de la chaussure se soient desséchées et que le cuir ait plus ou moins durci et se soit déformé. Dans tous les cas, le type de réparation à faire dépend du niveau d’usure ou du niveau de dégradation du matériau.

Acte n°1 : Le dépoussiérage du cuir

La méthode de remise à neuf à employer dépendra du type de cuir ayant servi à fabriquer les chaussures en question. Les produits à utiliser et les techniques à employer varient selon qu’il s’agit de chaussures en cuir classique, en faux cuir, en daim, en nubuck, en velours, en cuir gras, etc.

Dans tous les cas, le premier acte à cette étape consistera à placer des embauchoirs dans les deux paires. Cela permettra de tendre le cuir et d’avoir un meilleur accès pour un dépoussiérage efficace. Le nettoyage aura pour but de dépoussiérer complètement le cuir, ce qui est très simple à faire.

Trouvez une brosse à décrotter que vous allez frotter contre la surface du cuir avec vigueur pour détacher les débris de poussière et de saletés qui s’y sont accolés. N’oubliez pas que le but du dépoussiérage est de dénuder les pores du cuir afin de favoriser une pénétration optimale des produits nettoyants qui seront plus tard appliqués. Frottez donc assez vigoureusement.

Cela dit, s’il s’agit d’un cuir en daim par contre, soyez un peu doux dans vos gestes. Il est préférable d’utiliser une brosse en crêpe pour nettoyer ce type de cuir. Le daim est un peu plus fragile et requiert des soins particuliers

Dépoussiérer

Acte n°2 : Le nettoyage et l’imperméabilisation du cuir

Vos chaussures sont en daim ou en nubuck ? Vous voulez éliminer les taches liées à une utilisation excessive ? Il vous faudra un outil comme une gomme douce ou une gomme net spécifiquement conçue pour ce type de finition cuir. La gomme produit un effet presque immédiat.

Frottez délicatement jusqu’à faire disparaître les tâches. Pour les autres types de cuir, vous n’aurez besoin que de lait nettoyant. Vous en trouverez divers types sur le marché. Pour éliminer les taches d’huile, cherchez une solution nettoyante adaptée dans les magasins.

Choisissez uniquement des produits d’entretien typiquement conçus pour le cuir, le daim ou le nubuck. Il y va de la longévité de vos chaussures. Vous pouvez par exemple trouver du shampoing pour chaussures en cuir dans des boutiques spécialisées. Très pratique et très efficace, ce genre de produits est généralement commercialisé avec un applicateur.

Cependant, si vous ne parvenez pas à trouver des produits spécialement conçus pour l’entretien du cuir, vous pouvez recourir à des solutions nettoyantes fait maison. Ce n’est pas la meilleure option, certes, mais à défaut du mieux, on peut s’y autoriser une fois en passant. Il faudra cependant, ne pas recourir à ce genre de solution régulièrement au risque de dégrader le cuir de vos chaussures.

Vous pouvez réaliser de telles solutions avec du bicarbonate de soude ou mélangée à quelques gouttes d’eau ou de vinaigre blanc mélangé à de l’eau à volume égal, que vous appliquerez sur les zones où se trouvent les taches.

Laissez agir pendant 10 à 12h puis frottez délicatement avec une brosse douce et souple pour faire disparaître les taches. Vous pouvez aussi recouvrir les zones tachées de terre de Sommières et laisser agir pendant une journée entière, soit 24h avant de commencer à frotter.

Nettoyage

Acte n°3 : Assouplir et raviver le cuir pour rénover ses chaussures

Pour rénover des chaussures en cuir, il faut redonner de l’éclat et une vie neuve au cuir. Tout par de là. Tant que le cuir n’est pas ravivé, vos chaussures auront l’air d’être une vieillerie.

Cependant, avant de passer à l’acte, il faut appliquer un assouplisseur de cuir incolore. C’est très important si vous voulez que vos chaussures déformées retrouvent un peu de leur élasticité perdue.

Après l’application de l’assouplisseur, laissez le cuir respirer quelques minutes. Le cuir aura le temps de le pénétrer et de faire effet. Ensuite, appliquez un produit adapté comme le Raviv’ Cuir pour le raviver.

Assouplir le cuir

Acte n°4 : Appliquez du cirage crème à vos chaussures

Une fois que vos chaussures auront retrouvé leur forme et leur vivacité, vous pourrez leur appliquer du cirage. Le type de cirage à choisir dépend du type de cuir ayant servi à fabriquer vos souliers.

Évidemment, cette étape-ci ne concerne pas les chaussures en daim ou en nubuck. Les chaussures en cuir vernis encore moins. Les premières ont juste besoin d’être traitées avec des produits imperméabilisants pour cuir, tandis que les deuxièmes ont besoin d’être nettoyées avec un chiffon humide.

Pour les autres types de cuir, vous aurez à utiliser deux principaux types de cirage à savoir le cirage pâte et le cirage crème. Le premier est fait à base de cire et a une teneur importante en matière grasse. Le second, par contre, est plus liquide, et a une teneur en solvants plus importante.

Application du cirage

L’un et l’autre sont indispensables pour redonner une seconde vie au cuir. Dans un premier temps, vous allez appliquer le cirage crème sur la surface du cuir. Appliquez par gestes circulaires et de façon uniforme. Insistez surtout sur les plis d’aisance qui se sont formés sur la chaussure. N’oubliez pas les parties un peu craquelées ou celles qui présentent des défauts d’usure particuliers.

Appliquez la crème avec générosité et assurez-vous qu’elle pénètre profondément le cuir. Recommencez jusqu’à ce que le cirage crème ne pénètre plus. A cet instant, votre cuir est saturé. Vous pouvez maintenant nettoyer le surplus de crème laissé sur les coutures avec une brosse douce et laissez le cuir reposer. Il aura le temps d’absorber profondément la crème et ses propriétés.

Acte n°5 : Appliquez du cirage pâte

Pour rénover des chaussures en cuir, il faudra aussi leur appliquer du cirage pâte. Majoritairement composé de cire, ce type de cirage permet de faire retrouver au cuir sa brillance. C’est en fait un produit de lustrage qui ne s’applique cependant pas sur un cuir n’ayant pas été préalablement traité avec du cirage crème.

Dès que vous aurez choisi la couleur de cirage qui convient à vos chaussures, appliquez-en une couche uniforme sur vos chaussures en insistant sur les parties les plus affectées.

Laissez la matière reposer pendant 5 à 10 minutes. Ensuite, à l’aide de votre brosse, frottez-le énergiquement par mouvements rapides d’allers-retours pour le lustrer. Et ce sera tout.

Assurez-vous de nettoyer, de crémer et de lustrer vos chaussures régulièrement pour qu’elles redeviennent totalement nouvelles. Et pour finir, n’oubliez pas de les ranger dans un endroit sec et aéré. 

Jean-Marie LOUCHE

Jean-Marie LOUCHE

Co-Fondateur La Boutique Du Cirage. J'aide et apporte mes conseils à mon humble niveau. N'hésitez pas à me solliciter. Jean-Marie






5% SUR VOTRE PREMIERE COMMANDE
Entrer votre email ci-dessous pour débloquer le cadeau






5% SUR VOTRE PREMIERE COMMANDE
Entrer votre email ci-dessous pour débloquer le cadeau